C’est tout le cholestérol non-HDL qui est fortement associé au risque cardiovasculaire | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

C’est tout le cholestérol non-HDL qui est fortement associé au risque cardiovasculaire

Le lien entre les concentrations lipidiques et l’incidence à long terme des pathologies cardiovasculaires ainsi que le lien entre la réduction des concentrations lipidiques par les traitements hypolipémiants et les complications cardiovasculaires justifient encore des investigations, en particulier dans les niveaux bas de LDL cholestérol. Une équipe internationale a donc cherché à analyser le risque cardiovasculaire associé à tout l’éventail des concentrations de non-HDL cholestérol. Pour cela, ils ont créé un outil facile à utiliser pour estimer la probabilité à long terme d’un événement cardiovasculaire associé à un niveau donné de non-HDL cholestérol et ont modélisé la réduction du risque entraîné par un traitement hypolipémiant.

Pour cette étude, ils ont utilisé les données du Multinational Cardiovascular Risk Consortium mené dans 19 pays d’Europe, en Australie et en Amérique du Nord. Il s’agissait de sujets qui n’avaient pas de maladie cardiovasculaire connue au début de l’étude et chez qui des données solides étaient disponibles sur les événements cardiovasculaires ultérieurs. Le critère principal composite de maladies cardiovasculaires athéroscléreuses était défini comme la survenue d’un événement coronarien ou d’un accident vasculaire cérébral ischémique.

Sur 524 444 sujets des 44 cohortes du consortium, 398 846 sujets provenant de 38 cohortes (dont 48.7 % de femmes d’âge médian 51 ans) ont été identifiés. 199 415 sujets ont été inclus dans la cohorte de dérivation dont 48.4 % de femmes et 199 431, dont 49.1 % de femmes, dans la cohorte de validation. Au cours d’un suivi maximal de 43.6 années (médiane 13.5 années ; intervalle interquartile 7 à 20.1), 54 542 événements cardiovasculaires sont survenus. Les analyses des courbes d’incidence montrent des taux d’incidence d’événements cardiovasculaires sur 30 ans progressivement supérieurs en fonction des catégories de non-HDL cholestérol (depuis 7.7 % pour un cholestérol non-HDL < 2.6 mmol/l à 33.7 % pour un cholestérol non-HDL ≥ 5.7 mmol/l chez les femmes, et depuis 12.8 % à 43.6 % chez les hommes, p<0.0001). Les modèles ajustés de Cox multivariés avec des cholestérol non HDL < 2.6 mmol/l comme référence montrent une augmentation dans l’association entre la concentration de cholestérol non-HDL et les maladies cardiovasculaires dans les deux sexes (depuis un hazard ratio de 1.1 ; IC 95 % = 1 à 1.3 pour un cholestérol non-HDL entre 2.6 et 3.7 mmol/l à un hazard ratio de 1.9 ; 1.6 – 2.2 pour un cholestérol non HDL ≥ 5.7 mmol/l chez les femmes et depuis 1.1 ; 1.0 – 1.3 à un hazard ratio de 2.3 ; 2 – 2.5 chez les hommes). L’outil dérivé par cette équipe permet une estimation du risque d’événement cardiovasculaire spécifique du cholestérol non HDL avec une comparabilité élevée entre les cohortes de dérivation et la cohorte de validation. Une réduction de 50 % de la concentration du cholestérol non-HDL est associée à une réduction du risque d’événement cardiovasculaire à l’âge de 75 ans et cette réduction du risque est supérieure si la concentration de cholestérol est réduite plus tôt.

En conclusion, les concentrations de cholestérol non-HDL dans le sang sont fortement associées aux risques à long terme de pathologies cardiovasculaires athéroscléreuses. Un outil simple pour l’évaluation du risque individuel à long terme et du bénéfice potentiel d’un traitement hypolipémiant précoce sont donnés dans cette étude, ce qui peut permettre d’aider la communication entre le médecin et son patient pour les stratégies de prévention primaire.

Sources : 

Brunner F.J. et al. Application of non-HDL cholesterol for population-based cardiovascular risk stratification: results from the Multinational Cardiovascular Risk Consortium. Lancet 2019 ; 394 : 2173-83.

Robinson J.G. The next treatment parading in cardiovascular prevention ? Lancet 2019 ; 394 : 2129-2131.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31810609

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…