Le pessimisme, authentique facteur de risque cardiovasculaire | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le pessimisme, authentique facteur de risque cardiovasculaire

Redouter toujours le pire est un bon moyen de n’être jamais déçu. Mais une telle vision pessimiste de la vie n’est pas bon pour la santé cardiovasculaire comme en témoignent les résultats d’une étude publiée sur le site de la revue BioMed Central. Il s’agit d’un suivi prospectif de cohorte sur une durée de 11 années. Trois échantillons de population (n = 2815) sont constitués en fonction de l’âge : de 52 à 56 ans, de 62 à 66 ans et de 72 à 76 ans. Le caractère optimiste ou...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…