L’icosapent éthyl permet de réduire le risque cardiovasculaire lié à une hypertriglycéridémie | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’icosapent éthyl permet de réduire le risque cardiovasculaire lié à une hypertriglycéridémie

Les patients qui ont des triglycérides élevés ont une augmentation du risque d’événement ischémique. L’icosapent éthyl, un esther éthylique de l’acide eicosapentaénoïque, abaisse les concentrations de triglycérides. Mais quelle est son efficacité en termes d’événements ischémiques ?

On le sait maintenant grâce à l’essai en double insu vs placebo, multicentrique, randomisé, REDUCE-IT, mené par le Pr Gabriel Steg (hôpital Bichat, Paris) chez les patients ayant une pathologie cardiovasculaire établie ou chez les patients diabétiques ayant d’autres facteurs de risque, qui recevaient un traitement par statines et qui présentaient des triglycérides élevés (entre 1.35 et 4.99 g/l) avec un LDL cholestérol entre 0.4 et 1 g/l. Les patients ont été randomisés pour recevoir soit 2 g d’icosapent éthyl deux fois par jour (dose totale quotidienne de 4 g), soit du placebo. Le critère d’évaluation principal était un critère composite des décès cardiovasculaires, d’infarctus du myocarde non fatal, d’AVC non fatal, de revascularisation coronaire ou d’angor instable.

En tout, 8 179 patients ont été inclus (70.7 % en prévention secondaire d’événement cardiovasculaire) et ont été suivis pendant une durée médiane de 4.9 années. Le critère d’évaluation principal est survenu chez 17.2 % des patients du groupe icosapent éthyl en comparaison de 22 % des patients du groupe placebo (hazard ratio = 0.75 ; IC 95 % = 0.68 à 0.83, p < 0.001). Les critères d’évaluation secondaire (critères composites de décès cardiovasculaire, d’infarctus du myocarde non fatal ou d’AVC non fatal) étaient de 11.2 % dans le groupe icosapent éthyl et de 14.8 % dans le groupe placebo (hazard ratio = 0.74 ; 0.65 à 0.83, p < 0.001). Les taux de décès cardiovasculaire (4.3 % vs 5.2 %) étaient inférieurs dans le groupe icosapent éthyl. Un pourcentage plus important de patients dans le groupe icosapent éthyl que dans le groupe placebo a été hospitalisé pour une fibrillation auriculaire ou un flutter (3.1 % vs 2.1 %, p = 0.004). Des accidents hémorragiques graves sont survenus chez 2.7 % des patients du groupe icosapent éthyl et chez 2.1 % des patients du groupe placebo (p = 0.06).

Chez les patients ayant des triglycérides élevés malgré l’utilisation de statines, le risque d’événement ischémique dont les décès cardiovasculaires est donc significativement diminué chez les patients qui recevaient 2 g d’icosapent éthyl 2 fois par jour en comparaison d’un placebo.

Sources : 
Bhatt D.L. et al. Cardiovascular risk reduction with icosapent ethyl for hypertriglyceridemia. N Engl J Med 2018 ; DOI : 10.1056/NEJMoa1812792.

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…