Les patients en FA et à haut risque d’AVC sont insuffisamment anticoagulés | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les patients en FA et à haut risque d’AVC sont insuffisamment anticoagulés

L’anticoagulation par voie orale est nécessaire chez les patients en fibrillation atriale dès lors qu’un risque embolique est avéré. Cette anticoagulation repose soit sur les antivitamines K (AVK), soit sur les nouveaux anticoagulants oraux (NACO), lesquels offrent une alternative intéressante aux AVK pour réduire le risque d’embolie dans la mesure où leur maniement est plus simple, sans nécessité de mesures régulières de l’INR . Cette classe est aujourd’hui riche de 3 produits, l’apixaban ( Eliquis ® ), le dabigatran ( Pradaxa ® ) et le rivaroxaban ( Xarelto ® ),...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…