Congrès de la société européenne d’HTA : bientôt des propositions françaises | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Congrès de la société européenne d’HTA : bientôt des propositions françaises

de cet état de fait sont diverses : mauvaise observance du traitement souvent liée à une mauvaise compréhension de la maladie, intolérance au traitement, prise en charge thérapeutique insuffisante. En décembre 2017, lors des Journées de l’HTA, nous avons publié un livre blanc avec une liste de préconisations pour améliorer cette prise en charge. Depuis, nous avons rencontré des responsables de la HAS, de la Caisse nationale d’assurance maladie et nous sommes en relation avec des responsables de la Direction générale de la santé. Nous avons bien avancé et pensons que ces échanges pourront déboucher prochainement sur des propositions d’amélioration concrètes.

 

Que pensez-vous des résultats de l’essai Radiance-HTN Solo ?

Bien qu’elle ait porté sur relativement peu de patients, cette étude est très intéressante. Elle suggère en effet que la dénervation rénale pourrait représenter une nouvelle perspective thérapeutique chez les patients hypertendus. Il n’est pas au goût du jour de la réaliser en routine, et les recommandations européennes considèrent d’ailleurs qu’on ne dispose pas de suffisamment de preuves d’efficacité et de sécurité pour la proposer en dehors des essais cliniques randomisés. Mais, c’est une option à étudier, car les dernières études réalisées mettent toutes en évidence une baisse de 5 à 8 mm Hg de la PAS. Ce qui n’est pas négligeable, même si ces chiffres sont moins spectaculaires que ce qui avait été rapporté initialement dans les premières études américaines Symplicity HTN-1 et HTN-2 conduites dans l’HTA résistante. Après Symplicity HTN-3, qui a été négative et où aucun effet de baisse tensionnel n’a été relevé, des résultats positifs ont été retrouvés dans l’étude française Dener-HTN conduite également dans l’HTA résistante, puis dans les études Spyral, réalisées cette fois ci non chez des patients avec une HTA résistante, mais chez des patients mal équilibrés sous 1 à 3 médicaments.

 

Plusieurs présentations s’intéressaient au congrès de l’ESH à la question de l’HTA chez les patients avec une fibrillation atriale. Pourquoi cela ?

Ce sujet est important en pratique. Les patients hypertendus développent plus souvent une fibrillation atriale, ce qui majore encore le risque d’apparition d’un AVC chez eux. En outre, chez ces patients...

Sources : 

D’après un entretien avec le Dr Thierry Denolle, président de la Société française d’hypertension artérielle (Sfhta) ; et le 28e Congrès de la Société européenne d’hypertension artérielle (Barcelone 8-11 juin 2018).

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…