Sanofi et Regeneron sont prêts à baisser le prix de Praluent aux Etats-Unis | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Sanofi et Regeneron sont prêts à baisser le prix de Praluent aux Etats-Unis

Les fabricants de Praluent tentent une stratégie peu employée jusqu’à présent dans le domaine de l’industrie pharmaceutique pour booster les ventes.

Sanofi et Regeneron ont annoncé un changement majeur dans la commercialisation de Praluent (alirocumab). Le duo veut rendre leur médicament hypocholestérolémiant "plus facilement accessible et économiquement abordable aux patients à risque élevé présentant d'importants besoins non satisfaits". Mais à une condition "que les payeurs acceptent de réduire les obstacles à l'accès auxquels se heurtent les patients à haut risque cardiovasculaire".  Ils ont déclaré qu'ils allaient profondément réduire le prix de leur traitement de 14 000 dollars par an à 4500 - 8 000 dollars afin de réduire les restrictions des organismes payeurs américains sur ce traitement qui, jusqu'ici, se commercialisait mal. "Un trop grand nombre de patients ayant un besoin urgent d'options thérapeutiques complémentaires aux statines ont été confrontés à des obstacles considérables pour obtenir l'accès à ce médicament important", a affirmé le Dr Olivier Brandicourt, Directeur général de Sanofi. "Nous sommes prêts à améliorer l'accès à Praluent et son accessibilité économique, et à éliminer les obstacles auxquels se heurtent les patients à risque élevé. Nous allons dès maintenant travailler avec les organismes payeurs pour faire en sorte que ces patients bénéficient d'un accès approprié à ce médicament."

Selon le communiqué de Sanofi et de Regeneron, des représentants des deux firmes "rencontreront les responsables des régimes d'assurance maladie américains pour discuter des ajustements potentiels aux prix nets consentis aux régimes qui accepteront de garantir aux patients à risque élevé un accès plus simple et direct au médicament". Les deux entreprises prévoient également de collaborer avec les cardiologues pour définir les meilleures pratiques en termes de réduction des obstacles à l'accès à Praluent et pour garantir que les patients auxquels ce médicament est prescrit puissent l'obtenir rapidement.

Le nouveau prix net sera aligné sur les résultats d'une nouvelle analyse coût-efficacité, pour les patients à risque cardiovasculaire élevé, réalisée par un organisme américain, l’Institute for Clinical and Economic Review (ICER).  Il y a environ 300 000 à 400 000 Américains chaque année qui entrent dans la catégorie des patients à haut risque, et 3,5 à 4,5 millions de personnes qui y sont déjà, a déclaré au Chicago Tribune, Umer Raffat, analyste. Si Sanofi et Regeneron obtiennent une couverture du médicament pour seulement 10% de ces patients à un prix de 6 000 dollars, le marché atteindra environ 2,5 milliards de dollars aux États-Unis, estime-t-il.

"Le paysage des prix des médicaments et les approches des industriels du médicament sont très différents de ce qu'ils étaient il y a quelques années", a déclaré Steven Pearson, fondateur et président de l’ICER. "Les industriels pensent aujourd’hui qu’un vrai succès stratégique va signifier qu'ils devront maîtriser un prix basé sur la valeur". Reste à savoir si la stratégie de Sanofi sera suivie par d’autres industriels, à commencer par Amgen pour sa spécialité Repatha (evolocumab), le concurrent direct de Praluent.

 

De nouveaux résultats favorables présentés à l’ACC

Cette annonce faite samedi 10 mars par Sanofi et Regeneron s’appuie sur le plan scientifique sur les bons résultats de l'essai clinique Odyssey Outcomes présenté au congrès américain de l’ACC (American College of Cardiology), à Orlando (Floride). Selon cette étude, Praluent, en complément de statines à la dose maximale toléré, a significativement réduit le risque d'événements cardiovasculaires chez des patients à risque élevé, et a été associé à...

D'accord, pas d'accord
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…