PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Insuffisance cardiaque : une maladie en manque de reconnaissance

Les cardiologues souhaitent attirer l’attention sur l’insuffisance cardiaque, une maladie qui tue 7 fois plus que l’infarctus du myocarde et 14 fois plus que les accidents de la route, et qui pourtant est très peu connue du grand public et largement sous-diagnostiquée.

Plusieurs raisons ont fait que le Groupe Insuffisance cardiaque et cardiomyopathie (Gicc) de la Société française de cardiologie (SFC) a décidé de d’interpeller les médias et les pouvoirs publics sur l’insuffisance cardiaque. Et tout d’abord son évolution épidémiologique marquée par une augmentation constante de sa prévalence du fait du vieillissement de la population et de l’amélioration de la prise en charge des pathologies cardiaques qui tuent moins, mais dont certaines vont évoluer vers l’insuffisance cardiaque. Actuellement, l’insuffisance cardiaque est responsable de 70 000 décès par an et 200 000 hospitalisations en France

Malgré cela, les patients ne connaissent pas cette pathologie. Même les médecins ont tendance à en diminuer l’impact en ne prononçant pas souvent les termes exacts d’ " insuffisance cardiaque " mais en parlant souvent plutôt de " cœur fatigué ". Du coup, les patients ont le sentiment que leur pathologie n’est pas reconnue comme une " vraie maladie ". Et ce phénomène est amplifié par l’entourage, car les symptômes de l’insuffisance cardiaque ne sont souvent pas visibles au premier abord, même si la pathologie est particulièrement handicapante pour les patients du fait de la dyspnée qui apparait au moindre effort, et des œdèmes qui surviennent pour des écarts de régimes parfois minimes.

 

Un impact majeur sur la qualité de vie

La prévalence de l’insuffisance cardiaque est également sous -estimés par les pouvoirs publics. Selon la " Note méthodologique publiée en avril 2015 par la Haute Autorité de santé ", la prévalence de l’insuffisance cardiaque est de 2,3 % dans la population adulte et à 1,8 % dans l’ensemble de la population française (soit environ 1 130 000 personnes). Mais...

Sources : 

Conférence de presse du 5 septembre du Groupe Insuffisance cardiaque et cardiomyopathie (Gicc) de la Société française de cardiologie (SFC)

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…