Les statines ne protègent pas du risque fracturaire | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les statines ne protègent pas du risque fracturaire

L’ostéoporose et les maladies cardiovasculaires pourraient partager des points communs dans leur genèse, en particulier une inflammation systémique favorisant l’une comme l’autre. Cette hypothèse a été renforcée par certaines études suggérant que les statines diminuaient l’incidence des maladies cardiovasculaires mais aussi de l’ostéoporose. L’étude JUPITER avait pour but d’évaluer l’efficacité et la tolérance de la rosuvastatine 20 mg/j par rapport au placebo en termes de réduction du nombre d’événements cardiovasculaires majeurs chez des patients avec des taux de LDL bas (<1,30 g/l) et une protéine C réactive ultrasensible (CRP-us) élevée...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…