Risque cardiovasculaire : les "polypills" améliorent l’observance | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Risque cardiovasculaire : les "polypills" améliorent l’observance

Afin d’améliorer l’observance des traitements destinés à contrôler les facteurs de risque cardiovasculaire s’est développé le concept d’une combinaison à dose fixe d’un antihypertenseur et d’un hypocholestérolémiant, associée ou non à de l’aspirine dans un même comprimé, particulièrement intéressant en cas de faibles revenus. Une revue systématique Cochrane sur le bénéfice de cette "polypill" a été récemment publiée (1) dont les résultats sont résumés dans un article du JAMA (2). Neuf études portant sur 7 047 patients et incluant 6 combinaisons différentes de médicaments ont été analysées dans cette revue...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…