PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-

Une étude randomisée confirme les bienfaits du régime méditerranéen chez les sujets à haut risque cardiovasculaire

Les particules d’HDL jouent un rôle majeur dans ce que les spécialistes nomment la capacité d’efflux du cholestérol, autrement dit la capacité d’extraction du cholestérol contenu dans les macrophages spumeux. Ces particules d’HDL contribuent à maintenir l’équilibre net en cholestérol au sein des parois artérielles et à limiter les réponses pro-inflammatoires induites par les macrophages artériels saturés en cholestérol.

C’est ainsi que les particules d’HDL permettent de réduire le risque cardiovasculaire (RCV) et que le cholestérol transporté par ces particules est qualifié de "bon cholestérol". Le régime méditerranéen, riche en fruits et légumes, pauvre en viandes et salaisons, riche en huile d’olive, est réputé favoriser un taux élevé d’HDL-cholestérol. Mais quel est son impact sur les patients à haut risque cardiovasculaire ? Une étude randomisée avec un suivi de plus d’un an répond pour la première fois à cette question.

L’étude, dont les résultats viennent d’être publiés dans la revue Circulation, a été menée sur une population de 296 patients volontaires, à haut RCV, participant à l’étude PREDIMED. Cette population a été scindée en deux groupes : un premier groupe soumis à un régime méditerranéen, enrchi soit avec de l’huile d’olive (n=100), soit des noix (n=100), un second groupe (n=96) soumis à un régime classique pauvre en graisses. L’impact de ces régimes alimentaires a été évalué sur la capacité d’efflux du cholestérol et sur les propriétés anti-oxydantes et vasodilatatrices des particules de HDL.

Les résultats montrent que le régime méditerranéen, qu’il soit enrichi par de l’huile d’olive ou des noix, a un impact favorable sur la capacité d’efflux du cholestérol et sur les propriétés anti-oxydantes et vasodilatatrices du HDL. C’est cependant le régime méditerrannéen enrichi avec de l’huile d’olive (4 cuillères par jour) qui se révèle être le plus athéroprotecteur. En revanche, le régime pauvre en graisses se traduisait par une diminution des propriétés anti-inflammatoires des particules de HDL.

Dans un éditorial accompagnant la publication de ces résultats, le Dr D.J. Rader (Université de Pennsylvanie, Philadelphie) précise que seuls les patients soumis au régime méditerranéen recevaient le conseil de consommer un verre de vin rouge au déjeuner et au dîner…

Sources : 

Alvaro Hernaez et coll. Mediterranean Diet Improves High-Density Lipoprotein Function in High-Cardiovascular-Risk Individuals. A Randomized Controlled Trial. Circulation 2017;135:633-643. Article mis en ligne le 13 février 2017

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…