Un programme de télé-ECG en Pays de Loire | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un programme de télé-ECG en Pays de Loire

L’URML Pays de Loire a conçu un programme de télé-ECG qui permet à des médecins généralistes et cardiologues libéraux de communiquer sur les ECG.

"Seulement 40 % des médecins généralistes français pratiquent des ECG selon les statistiques de l’Assurance maladie et certains d’entre eux ne sont pas à l’aise avec cet examen. Ce qui peut les inciter à utiliser des plateformes payantes d’interprétation ECG  hors réglementation", explique le Dr Jean-Baptiste Caillard, cardiologue libéral à Trelazé et président de l’Union régionale des médecins libéraux (URML) des Pays de la Loire.

 A la suite de réunions entre MG et cardiologues de Nantes et du Mans, l’URML Pays de la Loire a développé un programme de télé-ECG dans certaines zones des départements de la Loire-Atlantique et de la Sarthe. Le programme, qui a reçu le soutien de l’Agence régionale de santé, aide les MG à s’équiper en appareil d’ECG à prix négocié, les encourage à se former à l’ECG par le biais d’un organisme de formation, et leur permet grâce au moyen de leur choix (fax, messagerie sécurisée, plateforme…) d’échanger avec un cardiologue correspondant une fiche de télé-ECG compatible avec les logiciels médicaux. "Tous les contextes cliniques sont concernés par ces télé-ECG (ECG pour patient asymptomatique, sportif, diabétique ; suspicion de trouble du rythme…) à l’exception des situations d’urgence". Les cardiologues reçoivent une rémunération de 28 euros, tandis que les actes de MG sont cotés et rémunérés selon la tarification habituelle de l’Assurance maladie (C ou V + DEQP003 pour l’ECG).

"Quatre mois après le début de l’évaluation, les résultats sont favorables et les MG participants (53 dans la Sarthe et 114 en Loire-Atlantique) en majorité demandeurs que le programme continue", se félicite le Dr Caillard. Les 14 cardiologues de la Sarthe adhérents (soit pratiquement tous les cardiologues du département) devaient, de même que leurs 12 collègues de Loire-Atlantique, répondre dans les 48 heures aux demandes des MG. "Mais, celles-ci ont été obtenues dans 95 % des cas en moins de 24 heures."

Sources : 

27es Journées européennes de la Société française de cardiologie (Paris, 11 au 14 janvier 2017). D’après la communication de J.-B. Caillard (URML Pays de la Loire).

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…