PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un style de vie sain réduit de 50% le risque d’événement coronarien chez des individus à haut risque génétiquement déterminé

Les facteurs génétiques et le style de vie contribuent au risque individuel de coronaropathie. Mais on ne sait pas si l’augmentation du risque génétique peut être contrebalancée par un style de vie sain. Pour répondre à cette question, une équipe américaine de Boston a utilisé un score polygénique de polymorphismes de l’ADN pour quantifier le risque génétique de pathologie coronaire dans trois cohortes prospectives : 7 814 participants de l’étude ARIC ( Atherosclerosis Risk in Communities ), 21 222 patients de la WGHS ( Women’s Genome Health Study ) et...

L’accès à la totalité de l’article est réservé aux professionnels de santé.

Créer un compte

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…