IDM : une prise en charge retardée chez les femmes | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

IDM : une prise en charge retardée chez les femmes

Les femmes subiraient un retard au diagnostic et à la prise en charge d’infarctus du myocarde (IDM) par rapport aux hommes, rapporte une étude canadienne publiée le 17 mars. Au total, 1123 patients jeunes (âgés de 18 à 55 ans), hospitalisés pour syndrome coronarien aigu, ont été inclus dans cette étude internationale (Canada, Etats-Unis, Suisse). Les résultats de cette étude mettent en évidence que seules 29% des femmes recevaient un ECG dans les 10 minutes contrairement à 38% des hommes ; elles bénéficiaient d’une fibrinolyse dans les 30 minutes dans...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…