HTA : mieux responsabiliser le patient | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

HTA : mieux responsabiliser le patient

Maladie la plus fréquente en France (30% de la population âgée de plus de 35 ans, soit 11,4 millions de sujets), et premier motif de consultation chez le médecin généraliste avec 41 millions de consultations par an, l’hypertension artérielle (HTA) n’en reste pas moins sous diagnostiquée (3 millions de personnes ne seraient pas diagnostiquées actuellement en France) et souffre d’une mauvaise observance, aboutissant finalement à une prise en charge insuffisante. Ainsi, seulement 54% des hypertendus traités suivraient parfaitement leur traitement. « Les patients manquent d’informations et de conseils pour prendre...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…