Nacos : les généralistes donnent leurs chiffres | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Nacos : les généralistes donnent leurs chiffres

Selon une étude flash, réalisée chez des médecins généralistes, un accident hémorragique surviendrait chez 6,3% des patients traité par un nouvel anticoagulant oral (Naco). Cette étude éclair, nommée Epan (Enquête de prévalence des accidents hémorragiques liés aux Nacos) a été réalisée chez 575 médecins généralistes provenant de 12 régions françaises. Il s’agit d’une étude rétrospective, déclarative visant à estimer la prévalence des accidents hémorragiques survenant chez des patients traités par l’un des deux principaux Nacos (dabigatran et rivaroxaban). Il en ressort que sur les 2 365 patients traités par Naco...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…