Nouveaux anticoagulants oraux : risques maitrisés ou bombe à retardement ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Nouveaux anticoagulants oraux : risques maitrisés ou bombe à retardement ?

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) a réagi le 20 septembre à l’alerte lancée par le Syndicat des jeunes biologistes médicaux (Sjbm), sur l’utilisation des anticoagulants oraux (Nacos, ie dabigatran-Pradaxa, rivaroxaban-Xarelto, apixaban-Eliquis). Le Sjbm a, en effet, attiré l’attention des pouvoirs public et de la population sur le risque hémorragique lié à ces molécules, au travers d’un courrier adressé le 17 septembre à Marisol Touraine, et d’un communiqué au titre provocateur : "Les Nacos : le prochain Mediator" . Ils mettent en avant, notamment,...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…