L’hyperaldostéronisme primaire n’est pas suffisamment recherché en cas d’HTA avant 40 ans | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’hyperaldostéronisme primaire n’est pas suffisamment recherché en cas d’HTA avant 40 ans

Alors que c’est la cause la plus fréquente d’HTA secondaire, la prévalence de l’hyperaldostéronisme primaire chez les patients ayant une HTA survenue avant l’âge de 40 ans reste mal étudiée. Une équipe de New Delhi en Inde a évalué la prévalence de l’hyperaldostéronisme primaire chez les patients dont l’hypertension avait démarré à un jeune âge jeune et étaient évalués pour recherche d’une HTA secondaire. Dans cette étude prospective transversale, 202 patients dont l’HTA avait démarré avant 40 ans et consultant dans des consultations d’endocrinologie ou de cardiologie des « Instituts...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…