Alirocumab, un anticorps anti-PCSK9 qui permet de réduire les événements cardiovasculaires après syndrome coronarien aigu | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Alirocumab, un anticorps anti-PCSK9 qui permet de réduire les événements cardiovasculaires après syndrome coronarien aigu

Après syndrome coronarien, le diabète confère un risque accru d’événement cardiovasculaire ischémique. Une réduction du LDL cholestérol moyen à 1.4 – 1.8 mmol/l sous ézétimibe ou statine réduit les événements cardiovasculaires chez les patients ayant fait un syndrome coronarien aigu et qui sont diabétiques. Toutefois, l’efficacité et la sécurité d’une réduction supplémentaire du LDL cholestérol avec un inhibiteur de PCSK9, après un syndrome coronarien aigu, ne sont pas connues. Afin d’explorer plus avant cette question, une analyse de l’essai ODYSSEY OUTCOMES de l’anticorps anti-PCSK9 alirocumab a été réalisée. ODYSSEY OUTCOMES...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…