Cancer : impact social et financier sur le parcours de soins | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Cancer : impact social et financier sur le parcours de soins

Cancer : impact social et financier sur le parcours de soins

La dernière édition de l’Observatoire sociétal des cancers, initié par la Ligue, met en évidence un ressenti du parcours de soins mitigé et marqué pas des inégalités. Autant de pistes d’amélioration pour l’avenir…

La Ligue contre le cancer vient de publier la nouvelle édition de son Observatoire sociétal des cancers, dont c’est le 10ème anniversaire.

« Depuis 10 ans, la Ligue contre le cancer œuvre via l'Observatoire sociétal des cancers à identifier, mesurer, faire reconnaître et combattre les conséquences sociales et sociétales du cancer. Force est de constater que cette maladie a des conséquences de long terme sur nos sociétés et entraîne les malades dans un combat tant pour leur guérison physique que pour leur réinsertion sociale et professionnelle. La Ligue contre le cancer s'engage à continuer de prendre en compte leur expérience et celle de leurs proches, non seulement pour leur donner la parole mais aussi pour garantir une action solidaire ou publique cohérente et humaniste », déclare Axel Kahn, président de la Ligue.

Cette année, c’est plus particulièrement « l‘épreuve du parcours de soins » qui a été analysé, mettant en lumière un ressenti global « mitigé » et l’impact majeur des inégalités sociales et territoriales.

Pour cette enquête, les personnes interrogées ont évalué sur une échelle de 1 à 10 leur ressenti quant aux différentes étapes de leur parcours de soins. La note moyenne attribuée a été de 6,1/10, ce qui constitue « un vécu mitigé » précise la Ligue. Ainsi, si 36% des participants expriment un « très bon ressenti global », 28% témoignent au contraire d'une « très mauvaise expérience ». L'annonce du diagnostic, constitue logiquement le pire moment du parcours de soins, 65% des patients ayant attribué une note inférieure à 4/10, témoignant de la violence du choc. Pour ce moment particulier, l’accompagnement par des professionnels de santé dans un cadre adapté (interlocuteur approprié, temps accordé aux questions du patient, suivi a posteriori de l'annonce, accès aux soins de support etc.) et le soutien des proches, apparaissent fondamentaux. Or l’enquête montre que 1 personne sur 10 n'a pas bénéficié d'une annonce faite par un médecin et 1/3 des malades n'ont pas bénéficié du dispositif d'annonce en bonne et due forme. En outre, 17% des personnes interrogées se disent peu pou pas accompagnées par la famille ou l’entourage. La communication entre professionnel de santé n’est pas non plus toujours optimale : près d’un malade sur 3 (30%) ayant ressenti un manque de coordination entre l’hôpital et la ville.

Les traitements influencent aussi beaucoup le ressenti de la maladie. Selon cet Observatoire, ils consistent...

Sources : 

La Ligue contre le cancer, 20 novembre 2019

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…