PUB

Vous êtes ici

A+ A-

40% des cas de cancer seraient favorisés par le surpoids ou l’obésité

Aux Etats-Unis où un tiers de la population est en surpoids (IMC compris entre 25 et 30) et un autre tiers en situation d’obésité (IMC > 30), le bulletin hebdomadaire MMWR (Morbidity and Mortality Weekly Report) en date du 3 octobre met en exergue le lien très fort entre surpoids / obésité et cancers, estimant que 40% du total des cancers diagnostiqués chaque année dans le pays sont liés à ces conditions (soit 631.604 cas de cancer en 2014) !

L’excès de poids peut favoriser la survenue d’au moins 13 types de cancer, le lien passant par l’inflammation systémique chronique, l’hyperinsulinisme et le métabolisme des hormones sexuelles au sein du tissu adipeux. Ces 13 cancers sont l’adénocarcinome œsophagien, le cancer du sein postménopausique, le cancer colorectal, le cancer de l’endomètre, le cancer de la vésicule biliaire, le cancer du cardia, les cancers du rein, du foie, de l’ovaire, du pancréas et de la thyroïde, ainsi que le méningiome et le myélome multiple. La prévalence de la plupart de ces cancers est en hausse aux Etats-Unis, à l’exception notable du cancer colorectal dont la prévalence recule fortement sous l’effet des campagnes de dépistage des lésions bénignes susceptibles de dégénérer (polyadénomes). Selon ce rapport des Centers for Disease Control and Prevention, ce sont surtout les cancers féminins qui, parmi tous les cancers liés à l’obésité, sont en forte hausse. Les auteurs de ce rapport estiment qu’ils comptent pour 42% des cas de nouveaux cancers liés au surpoids et à l’obésité.

Les personnes en surpoids ou obèses doublent leur risque de développer un adénocarcinome de l’œsophage, un cancer du cardia, du foie ou du rein. Et ces personnes augmentent de 30% leur risque de développer un cancer colorectal. Quant aux femmes en surpoids ou obèses, leur risque de développer un cancer de l’endomètre est multiplié par un facteur allant de 2 à 4 !

Le problème du surpoids et de l’obésité n’est pas aussi lourd en France en comparaison des Etats-Unis mais ces résultats doivent nous inciter à renforcer les mesures de prévention contre la prise de poids, ce qui suppose des changements de comportement avec une lutte active contre la sédentarité et la promotion d’une alimentation équilibrée et sans excès calorique.

Sources : 

C. Brooke Steele et coll. Vital Signs: Trends in Incidence of Cancers Associated with Overweight and Obesity — United States, 2005–2014. Centers for Disease Control and Prevention, Morbidity and Mortality Weekly Report en date du 3 octobre 2017

https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/66/wr/mm6639e1.htm#contribAff

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…