Les pénuries de médicaments contre le cancer s’aggravent | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les pénuries de médicaments contre le cancer s’aggravent

les médicaments pas chers, les innovations thérapeutiques qui coûtent la peau des fesses, on n'en manque jamais », s'indigne le Pr Jean-Paul Vernant, hématologue engagé dans la bataille. C'est « un fléau silencieux qui s'aggrave d'année en année », qui a pu s'aggraver avec l'épidémie de Covid-19, mais « en aucun cas n'a été créé par la Covid », souligne Axel Kahn. Il s'agit « vraiment (d') un problème qui est lié à la structure économique du marché du médicament », et qui concerne des « médicaments indispensables », essentiellement des génériques, très peu chers.

Pour des médicaments utilisés dans le cadre du traitement du cancer de la vessie (BCG intravésical, Amétycine...) difficultés, ruptures d'approvisionnement et arrêts de commercialisation ont sévi. « Dans un certain nombre de cas, certains cancers de la vessie qui étaient parfaitement tenus en respect par des instillations intravésicales ont dû, du fait de la pénurie de ces médicaments, faire l'objet d'une cystectomie totale (ablation de la vessie) » avec des conséquences qui bouleversent la vie des patients, rapporte Axel Kahn. « C'est un exemple particulièrement dramatique des conséquences possibles des pénuries de médicaments : des pertes des chances », ajoute le généticien.

Plus de transparence

La Ligue propose plusieurs leviers d’actions concrets : le recensement par les pouvoirs publics, de façon systématique, des personnes qui n’ont pas eu accès au médicament prescrit en premier lieu ; la mise en place d’un système d’informations sur les pénuries de médicaments, à destination des professionnels de santé et particulièrement ceux exerçant en ville ; l’amélioration de l’information ; la mise en place d’études pour mesurer les pertes de chances causées par les pénuries. Elle souhaite en outre des dispositions réglementaires sur les pénuries et des sanctions financières en cas de non-respect de ces dernières.

La Ligue contre le cancer lance un appel à témoins afin de donner la parole aux patients, premiers concernés par les pénuries à travers une plateforme ouverte à toutes : penuries.ligue-cancer.net. L’association mène aussi une vaste campagne de communication sur le thème : « Cher patient, pour votre médicament, merci de patienter.»

Sources : 
Communiqué de la Ligue contre le cancer, 14 septembre 2020 ; Avec AFP

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…