La cytoponction thyroïdienne est peu sensible pour le diagnostic de lymphome thyroïdien primitif | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La cytoponction thyroïdienne est peu sensible pour le diagnostic de lymphome thyroïdien primitif

Le lymphome thyroïdien primitif (LTP) est une tumeur maligne rare, représentant 1 à 5% des tumeurs malignes de la thyroïde et jusqu'à 2,5% de tous les lymphomes extraganglionnaires.

Les femmes sont davantage touchées que les hommes. La majorité des lymphomes thyroïdiens sont des lymphomes non hodgkiniens à cellules B ; dans la moitié des cas, ce sont des lymphomes diffus à grandes cellules B et dans environ un quart des cas, ce sont des lymphomes MALT. Le pronostic du LTP dépend de manière significative de la précocité de son diagnostic. Alors que la cytoponction à l'aiguille fine représente l'étalon-or pour identifier un carcinome différencié de la thyroïde, sa fiabilité pour la détection des LTP n'est toujours pas claire, obligeant souvent, finalement, à recourir à une biopsie pour établir le diagnostic de manière formelle.

Cela a conduit une équipe italo-suisse à faire une revue systématique de la littérature et une méta-analyse pour évaluer la performance diagnostique de la cytoponction pour le LTP.

Après une recherche documentaire exhaustive dans les bases de données PubMed / MEDLINE et Scopus pour extraire les articles rapportant des cas de LTP prouvés histologiquement et ayant bénéficié d’une cytoponction jusqu’en février 2018, trente-deux études décrivant 593 LTP ont été incluses et la sensibilité totale de la cytoponction était de 0,48 (IC95% = 0,38 à 0,58). La sensibilité des cytoponctions était de 0,51 dans les 20 études publiées avant 2010 et de 0,39 dans les études publiées après, de 0,50 dans six articles d'au moins 20 cas et de 0,44 dans des séries publiées après 2000. Cette performance était similaire dans 12 articles incluant des lymphomes diffus à grandes cellules B (0,54) et six incluant des lymphomes MALT (0,56). De manière remarquable, la sensibilité de la cytoponction a augmenté à 0,72 lorsque l'on prenait également en compte les rapports de cytoponction suspects de LTP rapportés dans 14 articles. Une hétérogénéité parmi les séries a été trouvée. Un biais de publication n'a pas toujours été détecté.

Cette méta-analyse confirme la notion déjà bien établie que la cytoponction a une faible sensibilité pour le diagnostic de lymphome primitif de la thyroïde. Cependant, ce taux augmente lorsque l'on tient compte des cytoponctions suspectes de lymphome, ce qui est pertinent du point de vue clinique. Ce résultat semble confirmer qu’il faut disposer d’une imagerie supplémentaire (par exemple 18F-FDG PET-CT) et/ou d’une biopsie en cas de suspicion de lymphome thyroïdien primitif.

Sources : 
Zhang L. et al. Fine-needle aspiration to diagnose primary thyroid lymphomas: a systematic review and meta-analysis. Eur J Endocrinol 2019 ;180 :177–187

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…