Diminuer les transfusions sanguines pour améliorer la sécurité des patients et faire des économies | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Diminuer les transfusions sanguines pour améliorer la sécurité des patients et faire des économies

l’anémie, au saignement et à la transfusion", expliquent les experts. Il s’agit d’une stratégie intégrée, multimodale et multidisciplinaire, voire pluriprofessionnelle, méthodique et proactive, fondée sur des concepts scientifiquement validés.

La rationalisation de la transfusion sanguine passe tout d’abord par la nécessité d’améliorer la prise en charge des patients devant subir une intervention à risque comme une chirurgie cardiaque, orthopédique, abdominale, urologique, etc. ; et en particulier, de considérer la transfusion comme un "recours ultime et non plus comme le traitement privilégié par défaut", considèrent les experts.

Le PBM s’articule autour de trois axes principaux : l’optimisation des réserves de sang du patient, la minimisation des pertes sanguines, et l’optimisation de la tolérance du patient à l’anémie. Il a des conséquences multiples: une diminution des taux de morbidité postopératoire (infections, insuffisance rénale, pneumopathies, infarctus du myocarde/AVC), voire de mortalité peropératoire ou hospitalière. Les méthodes alternatives à la transfusion sont développées : les prescriptions d’agents stimulant l’érythropoïèse sont augmentées, ainsi que la proportion de patients non anémiés opérés, et la récupération de sang autologue. Par ailleurs, on constate une diminution des seuils transfusionnels, des pertes sanguines peropératoires, du taux de transfusions massives, de la proportion de patients transfusés, du nombre de concentrés de globules rouges ou d’unités de produits sanguins labiles transfusés par patient, et de la proportion de patients sortant de l’hôpital avec une anémie modérée à sévère.

 

Une stratégie qui a déjà fait ses preuves

La stratégie PBM a déjà été testée dans de nombreux pays. Et avec des résultats concrets. Ainsi, par exemple, en Australie, son déploiement a permis de générer une diminution de 41 % du nombre d’unités de produits sanguins labiles transfusés par admission, ce qui a représenté une...

Sources : 

communiqué de presse de Patient blood managment, 13 décembre 2018

http://colloque-pbm.com/livre-blanc-du-pbm/

12 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…