Diminuer les transfusions sanguines pour améliorer la sécurité des patients et faire des économies | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Diminuer les transfusions sanguines pour améliorer la sécurité des patients et faire des économies

pertinentes (c’est-à-dire susceptibles d’améliorer l’état clinique du patient) ; alors qu’elles étaient jugées incertaines dans 29 % des situations analysées et probablement inappropriées dans 59 %.

Force est de constater que les pratiques en la matière sont très variables, non seulement d’un pays à l’autre, mais aussi entre les établissements, et même entre praticiens exerçant au sein d’un même établissement. Ainsi, en 2010, le taux d’utilisation de concentrés de globules rouges variait en Europe entre 20 et 60 pour 1000 habitants.

Il apparait donc nécessaire, sur le plan sanitaire mais aussi socio-économique, de rationnaliser cette pratique en limitant le recours à la transfusion lorsqu’elle est évitable tout en garantissant aux patients de chirurgie une qualité et une sécurité des soins optimale. C’est tout l’objectif du concept de "Patient Blood Management" (PBM), que l’on peut traduire par "gestion personnalisée du capital sanguin", une démarche proactive d’amélioration de la qualité et de la pertinence des soins, recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les agences de régulation sanitaire de nombreux pays, les sociétés savantes internationales concernées par le domaine et par la commission européenne.

Il s’agit d’améliorer la qualité des soins du patient en termes de morbi-mortalité, tout en générant des économies par la diminution des achats de produits sanguins. Un comité d’experts représentatif de sept sociétés savantes* s’est penché sur le sujet pour mieux appréhender cette démarche de gestion personnalisée du capital sanguin et identifier les solutions à mettre en place pour accompagner son implémentation en France. Leurs préconisations ont été rassemblées dans un livre blanc, qui a été publié à l’occasion de la journée "Gestion personnalisée du capital sanguin en péri-opératoire" organisée le 13 décembre à l’Académie de Médecine sous le Patronage de Madame Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé.

 

Eviter au maximum le recours à la transfusion

"Ce concept de PBM place le patient, et non les paramètres biologiques et les produits sanguins, au centre du processus de décision dans une démarche de prévention primaire des risques liés à...

Sources : 

communiqué de presse de Patient blood managment, 13 décembre 2018

http://colloque-pbm.com/livre-blanc-du-pbm/

12 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…